- Julia Hasdeu pendant sa période d'études à Paris
- Julia Hasdeu, à l'âge de cinq ans
- Trois caractères: Elisabeta Dauc?, la mère de B.P. Hasdeu, en 1836; B.P.Hasdeu en 1874; Iulia Hasdeu, l'épouse, après une peinture par Diogène Maillart
- Iulia Faliciu-Hasdeu, profil de sa jeunesse
- B.P.Hasdeu, phototype
- B.P.Hasdeu six jours avant sa mort (19 août 1907). Photographié par Aspazia Ie?anu de Bucovine
- B.P.Hasdeu à son bureau
- B.P.Hasdeu dans le cercueil
- Conte écrit par Alexandru Hasdeu (le père su savant), avec un introduction par Iosif Vulcan
- Le sceau du monarque Stefan Petriceicu
- Iulia Faliciu-Hasdeu, profil de sa jeunesse
- Mme Iulia Hasdeu et l'épouse du docteur C.I. Istrati
- L'épouse de B.P.Hasdeu, sur la terasse du Château Julia Hasdeu
- B. P. Hasdeu et sa femme sur la terrasse du château Julia Hasdeu (après 1900)
- Iulia Hasdeu, la femme du savant sur la terasse du château Julia Hasdeu

 

B-dul Carol I nr. 199,
Cod postal 105600
TEL: 0244 335.599
FAX: 0244 335.599
office@muzeulhasdeu.ro

 


Nous sommes ouverts:
Lundi: fermé.
Mardi - Dimanche:
9.00 - 17.00
(1 Mars - 31 Octobre)
8.00 - 16.00
(1 Novembre - 28/29 Février)
  Iulia Hasdeu, l'épouse

          Le 7 mars 1903, à l'Académie roumaine, B.P. Hasdeu a tenu une conférence dans laquelle il a exprimé sa gratitude envers sa femme, Julia, née Faliciu, décédé le 2 juillet 1902.

          Grâce à cette conférence, on peut savoir que sa vie avec Iulia s’étend à 40 années, pleines des procès, qui, au lieu de séparer leur mariage, l’a renforcé. "J'étais pécheur, mauvais et explosif ," admet le savant, en rappelant qu'il y avaient des disputes "plus d'une fois par mois ". Néanmoins, il a continué: "mais nous n'avons jamais pensé au divorce, même pas une seconde, notre amour était si fort et il l’est encore, maintenant quand nous sommes vieux ".

          Pour le chercheur, sa femme a été "de l'or spéciale d’Abrud ", une âme consacrée et un grand caractère, qu'il a épousé le 10 juin 1865, à Bucarest, à l'Église de Saint Ilie Gorgani. L'événement a eu lieu deux ans après l'avoir rencontrée.

          Même s’ils étaient pauvres, l'attention et l’industrie de sa femme, qui «rempli toutes ses besoins» l’ont aidé à monter escalier par escalier. En outre, ses attentions remplirent son vide, le faisant se sentir «complet et lumineux» . , «Princesse Rosanda» et «Razvan et Vidra» sont des témoignages de la puissance créatrice qui a guidé B.P. Hasdeu durant cette période-ci. Les deux pièces de théâtre apportent «une grande femme de caractère» . Ses dédicaces à Iulia suggèrent son influence sur l'écrivain. Au début de la première pièce, on peut lire: «Pour mon épouse Iulia Petriceicu - Hasdeu, né Faliciu de Rosia Abrudului, ce petit essai, écrit sur les conseils et sous l'inspiration de son amour» .

          La conférence a fourni des informations concernant les sacrifices que Iulia Hasdeu a réalisé tout au long de leur mariage, alors qu'elle devait jouer des divers rôles, comme ceux de «nurse, enseignant, collègue d'étude et, à la fin, infirmière, toujours éveillé, toujours admirable, grâce à son énergie et à son dévouement ». En 1898, quand le comte Angelo de Gubernatis a visité le couple à Câmpina, il a dit que, bien que ses yeux étaient toujours à la recherche de sa fille, elle avait noblement porté la douleur de la mort de sa fille.

           "Quand Lilica est disparu» dit B.P. Hasdeu, «et que nous sommes retés seuls, sans elle, sur la terre, nous avons vécu seulement l’un pour l'autre et l'un à travers l'autre, aimant Lilica l’un dans l’autre».

          Le 2 juillet 1902, Iulia Hasdeu est décédée. Mais elle a continué à vivre spirituellement, comme le savant a dit de la même conférence: « Quand les deux étaient sur la Terre: Iulia, ma femme, et Iulia, notre fille, j'ai toujours fêté mes 2 Iulias le 2 juillet. Le 19 juillet, 1902 - 2 juillet, conformément au nouveau calendrier - ma deuxième Iulia est morte. Eh bien, je vais continuer de célébrer le même jour du 2 juillet, je vais célébrer calme et contenu, parce que, pour moi, ils n'ont pas trouvé la mort».

romana english french